Cartomancie croisée gratuiteLes origines de la Cartomancie croisée gratuite remontent au XVe siècle où on trouve déjà des livres expliquant en détails certains oracles italiens et espagnols. En France, c’est au siècle des Lumières que la cartomancie est révélée au grand public , notamment avec Etteilla (Jean-Baptiste Alliette, 1738-1791) sous le nom de « Le petit Etteilla ou L’Art de tirer les cartes » pour le jeu de 32 cartes ; puis des Tarots qui se base sur des travaux antérieurs : l’interprétation des cartes du Tarot de Marseille par Antoine Court de Gébelin.

Cette Cartomancie croisée gratuite sera reprise par Marie-Anne Lenormand, plus connue comme Mademoiselle Lenormand, avec après sa mort, de nombreux jeux de cartes connus sous le nom de «Jeu de Mademoiselle Lenormand » ou « Grand Lenormand » ou encore « Le Petit Lenormand ».

Cartomancie croisée gratuite

La Cartomancie croisée gratuite s’étend à la fin du XXe siècle , avec l’emploi généralisé du Tarot de Marseille. Notons toutefois que les arcanes du Tarot de Marseille peuvent être rapprochés de la Kabbale. Plusieurs groupements religieux et même des sociétés secrètes revendiquent son origine, ce qui fait qu’il est difficile aujourd’hui encore de définir avec précision ses origines.

La Cartomancie croisé gratuite est donc l’art de tirer les cartes dans un but divinatoire et d’en faire une lecture précise afin de pouvoir anticiper et prévoir les événements à venir. Les cartes sont un support divinatoire nous révélant un message.

Il existe de nombreux jeux différents et on ne pourrait tous les énumérés, cependant on retrouve quelques grandes familles comme les tarots, les oracles et les jeux dits classiques (jeu de 32 ou de 54 cartes).

A travers ces 3 familles vont se développer au fil du temps une foultitude de jeux, certains grands cartomanciens créant leur propre jeu (Etteilla, Lenormand, ou encore Belline par exemple).

Quelque soit le support de cartes utilisé, chaque détail révèle son importance : les couleurs, les planètes associées, les nombre, les personnages, etc…

Il est cependant important d’apporter des précisions : la cartomancie n’est pas de la voyance et la voyance n’est pas la cartomancie.

En effet, la Cartomancie croisée gratuite relève d’une lecture froide d’une carte, d’un arcane, d’une lame ou d’un oracle, chaque carte tirée apportant un message contenu dans cette même carte. La voyance, elle relève de tout autre chose, même quand le voyant utilise comme support la cartomancie. Notons également, qu’une carte seule ne signifie bien souvent rien, c’est l’ensemble du tirage, l’association des cartes qui délivre alors le véritable message, comme les pièces d’un puzzle s’imbriquant les unes dans les autres.

Vous l’aurez compris, il ne suffit pas d’apprendre la signification par cœur des cartes pour devenir cartomancien, c’est plus subtil et plus profond, il faut arriver à plonger dans la carte pour en saisir l’essence et le sens caché.

Cartomancien

CartomancieLe cartomancien est quelqu’un qui a la capacité de prédire votre avenir à l’aide de cartes ou d’oracles. Les cartes servent alors de support au cartomancien, et on parlera alors très souvent de voyant avec support plutôt que de cartomancien.

En effet il ne suffit pas de tirer des cartes et de lire dans un livre leur signification pour se prétendre cartomancien ou cartomancienne, cela va bien plus loin. Chaque oracle est riche de renseignements sur chaque carte, que ce soient des planètes, des couleurs, des chiffres ou même des mots, la cartomancienne va analyser chaque point de détail, et à cela elle va interpréter en plus chaque association de cartes.

Bien sur tout le monde ne peut pas devenir cartomancien ou cartomancienne, tout comme être médium ou voyant, cela demande une prédisposition, certains d’entre vous ne verront rien dans aucune carte et même épauler d’un livre des significations, ne saura en déduire quoi que ce soit.

Mais le travail de la cartomancienne ne s’arrête pas là, effectivement elle s’approprie véritablement son jeu au fil du temps, et lit dans chaque carte un message propre à elle-même. C’est l’expérience et la voyance associée au tirage qui va peu à peu permettre au cartomancien de personnaliser son jeu d’une certaine façon. Ce n’est pas tant l’oracle ou les cartes qui délivrent le message mais ce que le cartomancien perçoit et ressent devant ses cartes. Le voyant avec support, ou cartomancien s’appuie sur ses cartes, et souvent c’est là devant un tirage qu’il aura des flashs, des ressentis et les réponses à vos questions. Pour la cartomancienne c’est un peu pareil, certaines utiliseront un simple jeu de 32 cartes, d’autres cartomanciens auront un oracle propre à eux et qui leur parle. Un cartomancien lira dans l’oracle de Belline, un autre sera plus à l’aise avec la triade, un autre se sera l’oracle Gé….. Comme pour un instrument de musique, on peut être excellent musicien à la guitare ou au piano mais très mauvais saxophoniste, alors que d’autres excelleront avec un saxo mais ne sauront rien faire d’une guitare. Et bien pour le cartomancien c’est pareil, il aura bien souvent 1 ou 2 jeux de cartes (ou oracles) mais rarement plus. Dans une consultation de voyance, le voyant ou médium pourra confirmer ses réponses par un tirage ou s’aider de son oracle pour dater par exemple, ou tout simplement y chercher des détails supplémentaires qu’il n’aurait pas eu par flashs. Le tout est complémentaire, mais le voyant pourra utiliser d’autres supports que les cartes (pendule, boule de cristal, lignes de la main, marc de café….)

Tarologue

tarologue et tarot de marseilleLe tarologue se rapproche beaucoup du cartomancien dont on a parlé, à la seule différence qu’il utilise comme support la taro-mancie, c’est à dire qu’il utilise le tarot et ses arcanes pour ses prédictions.
Bien souvent le tarologue n’utilisera, avec le tarot de Marseille, que les 22 arcanes majeurs pour vous livrer votre avenir.

Le tarologue saura comprendre les cartes, comprendre les associations d’arcanes et surtout comprendre votre tirage, qu’il soit pour la domaine professionnel, sentimental, financier ou même familial.

On l’a dit pour la cartomancie, il ne faut confondre « lire une carte à froid » et être tarologue compétent.
Lire à froid veut dire qu’on va se contenter de régurgiter ce qu’on a appris dans des bouquins sur le tarot un peu comme on récite un poème appris par cœur ou une leçon d’histoire.
Là encore, pour être professionnel, il faut bien sûr connaitre parfaitement chaque arcane, mais ça va bien plus loin ; il faut « ressentir » chaque carte, y déceler les subtilités et informations précises qui concerne telle personne et non pas toutes les personnes qui tirent cet arcane. Et là on rejoint la voyance qui reste la capacité majeure du tarologue, le tarot ne vient lui qu’appuyer les flashs du voyant.

Pour faire simple, prenons un exemple banal qui rejoint la subtilité des spécialités de chaque voyant. Quand vous allez voir un gynécologue, un chirurgien ou un dermatologue, vous allez voir des médecins, chacun ayant une spécialité très précise : dermatologie, chirurgie, etc…
Et pourtant à la base ce sont tous des médecins, et bien pour le domaine de la voyance c’est pareil : un tronc commun : être voyant, puis viennent les spécialités de chacun : tarologue, médium, cartomancien, chiromancien etc….

Cartomancie croisée gratuite par infos voyance